Orobanche, plante holoparasite des climats tempérés

Orobanche parasitoide

Orobanque ou frailes (Orobanche) est un genre qui compte environ 200 espèces de plantes holoparasites herbacĂ©es (parasites d’autres plantes) au sein de la famille des Orobanchaceae.Ils sont principalement originaires des zones climatiques tempĂ©rĂ©es de l’hĂ©misphère nord.Certaines espèces prĂ©cĂ©demment incluses dans le genre orobanque se trouvent aujourd’hui dans le genre Conopholis.

Les frailes (recevez ce nom de la partie de la corolle qui ressemble Ă  une capuche) mesurent 10 Ă  60 cm de haut.Sa tige n’ a pas de chlorophylle et est de couleur bleue ou blanche.Ils sont difficiles Ă  identifier dans les plantes sĂ©chĂ©es d’un herbier botanique, sauf ce qui se passe chez l’espèce Orobanche uniflora dont la caractĂ©ristique distinctive est que ses fleurs sont en Ă©pi.Comme feuilles, elles n’ont que quelques Ă©cailles triangulaires et leurs graines sont minuscules.Ce sont des gĂ©ophytes qui ne sortent qu’en surface pour fleurir (Ă  partir de la fin de l’hiver, Ă  la fin du printemps) et qui portent des fruits, ce qu’ils ne font pas tous les ans.

Orobanque parasite des plantes comme le romarin et le lierre

Ils dĂ©pendent entièrement de la parasitalisation des plantes pour leur nutrition.Ses graines peuvent rester dans le sol pendant des annĂ©es Ă  l’Ă©tat dormant, parmi les plantes qui les parasitent, il y a des plantes sauvages (comme le romarin) et des plantes cultivĂ©es (comme les haricots).

Un autre genre appelĂ© Orobanche hederae, ne parasite que les plantes du genre Hedera, comme Hedera helix ou communĂ©ment connu sous le nom de lierre et aralias cultivĂ©s, appartenant Ă  sa famille. C’est parce qu’ils manquent du pigment connu sous le nom de chlorophylle, ce qui les rend totalement dĂ©pendants des aralias et du lierre pour les nutriments. Cette propriĂ©tĂ© est basĂ©e sur le fait qu’ils sont capables de jeter leurs racines vers les racines de l’hĂ´te le plus proche.

Orobanche salvaje

Le genre Orobanche comprend les plantes parasites qui menacent les cultures

L’espèce Orobanche ramosa est originaire du sud-ouest et du centre de l’Europe, bien qu’elle soit rĂ©pandue dans de nombreux autres endroits oĂą elle est considĂ©rĂ©e comme une menace majeure pour les cultures. Son degrĂ© de menace est tel qu’il est capable de parasiter des plantes comme l’aubergine, la tomate, le chou, le poivron, le tournesol, le cĂ©leri et le pois, entre autres. Parce que toutes ces plantes sont largement cultivĂ©es, cette plante parasite est capable de causer des pertes Ă©conomiques importantes en agriculture.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *